Accueil / Actualités / « La Yumba » samedi 28 janvier, avec les musiciens Tomas Bordalejo et Juan Carlos Carrasco

« La Yumba » samedi 28 janvier, avec les musiciens Tomas Bordalejo et Juan Carlos Carrasco

MilongaLaYumba2016_17_4Pbis

« La Yumba » vous convie de nouveau samedi 28 janvier a sa milonga, avec la participation des musiciens Tomas Bordalejo et Juan Carlos Carrasco.

 

Tomas Bordalejo

TomasBordalejo

Compositeur, Guitariste et Arrangeur, Tomas Bordalejo est né en 1983 à Buenos-Aires. Il apprend la guitare tout d’abord en autodidacte puis étudie le jazz à l’Institut Technologique de Musiques Contemporaines de sa ville natale où il obtient un diplôme de Guitariste. Installé en France depuis 2005, il est titulaire d’un DNSPM de Création Musicale et d’une Licence en Musicologie.

Tomas se produit en tant que Guitariste avec Rudi Flores, Ciro Perez, Juan Cruz Suarez, Andrea Pujado et Chacarera d’aujourd’hui, Nahuel Di Pierro, Manuel Nunez Camelino ou encore Emma Milan.

En tant que Compositeur, Son Concerto pour Violon et Ensemble à Cordes à l’attention de Marianne Piketty a été crée à la Chapelle de Ronchamp en Août 2015. En octobre 2015, Michel Portal et Gérard Caussé ont créé IOTA à la Salle Gaveau.
Il travaille actuellement sur un opéra de poche, BUREAU 470, créé en février 2016.

 En tant qu’arrangeur il a travaillé avec plusieurs Musiciens reconnus de la scène française, comme Juliette ou Maxime Le Forestier. Il prépare actuellement un spectacle « Influences Latines » avec Pascal Contet, Anne Gravoin et le Travelling Quartet qui sera crée en décembre 2015.

Tomas est Lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire et enseigne la Guitare au CRD de Gennevilliers.

Juan Carlos Carrasco

Carrasco2

On doit au pianiste et compositeur Juan Carlos Carrasco « h », une des meilleurs formations de tango nées à Paris, ville qui fut de tous temps un foyer de création pour cette musique venue de Buenos Aires.

Le Carrasco «H» Quartet née à l’origine d’un trio formé auparavant aux légendaires «Trottoirs de Buenos Aires», quand Antoine Vitez et Bernard Cavanna font commande à Carrasco d’un arrangement en forme tango, pour une pièce jouée au Théâtre Chaillot. C’étais la première fois que Carrasco, argentin devenu parisien en 1980, s’occupait d’arrangements. Le quartet était formé d’Isabelle Palas au violon, Walter Rios au bandonéon, Marc Marder au contrebasse et bien sur Juan Carlos Carrasco au piano.

Le quartet s’établit définitivement en 1984 lors d’une tournée de douze concerts avec Anneli Saari en Finlande. Carrasco proposa au bandonéoniste Victor Lavallen, du «Sexteto Tango» de l’accompagner. Depuis plusieurs musiciens ont travaillé dans ce quartet : les bandonéonistes, Juan José Mosalini, et Cholo Montironi, Gilberto Pereyra, Max Bonnait, les contre bassistes Felipe Canales, chilien, et le roumain Florin Greco, l’argentin Roberto Tormo, le francais Bernard Cazauran, les violonistes, Hugo Crotti, Nicolas Dupin, Michel Michalakakos, Philippe Aiche.

Aujourd’hui le quartet, dirigé par le piano de Carrasco, comprend trois grands musiciens : Yohann Juhel (soliste sortie du CNSM de Paris) au bandonéon, Christian Briere (soliste à l’Orchestre de Paris) au violon, Bernard Cazauran (1er soliste de l’Orchestre de Paris), au contrebasse.

La formation garde l’ambition de sa genèse : faire du tango traditionnel autour d’un sentiment actuel, utiliser en toute liberté les ressources modernes de la composition, en restant fidèle aux racines profondes de la musique de Buenos aires.

Résultat de ses recherches, Carrasco a trouvé un modèle pour la technique d’orchestration. A propos du dernier CD «Desde el alma», Edmundo Mondy Eichelbaum a écrit :

«Le dernier CD du quartet s’appelle A DON ASTOR en hommage à Piazzolla, à qui Carrasco dédie deux compositions : A DON ASTOR et ELEGIA. Chaque tango de Carrasco a un accent unique, qu’il joue ses propres compositions ou celles d’autres artistes. Ce musicien de formation classique nous fait percevoir des échos d’un Bela Bartok , si cher à Piazzolla, le maitre de l’avant garde argentine. Pour Carrasco l’antagonisme apparent entre Piazzolla et Horacio Salgan se résout en unité musicale. Tous deux ont introduit la rigueur dans l’écriture du tango, lui ouvrant ainsi la porte des grandes salles de concert»

 

MILONGA

Venez nombreux et n’hésitez pas à apporter votre spécialité, à déguster ensemble dans une ambiance sociale où le partage est au cœur de la Milonga.

Lieu : Salle Saint-Pierre – 5, rue du moulin vert – 75014 Paris (Métro ligne 4 : Alesia)
Prix : 5 € (nous ferons passer le chapeau pour les musiciens)
Horaire : 16h à 21h

Renseignements :
contact@corazoneando.info
06 11 50 47 33
http://www.corazoneando.info

Dates des prochaines Milongas :
– 18 février 2017
– 18 mars 2017
– 15 avril 2017
– 20 mai 2017
– 24 juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *